TOUT SAVOIR SUR LE CBD

Le CBD contre le cancer

Le cancer cause de très nombreux décès, malgré les dépistages et les traitements existants. Les avancées thérapeutiques concernant cette maladie sont donc extrêmement importantes. Le CBD, ce principe actif du chanvre aux propriétés étonnantes, pourrait concourir à lutter contre ce fléau. Le Professeur CBD a tenu à se renseigner sur le sujet pour que vous puissiez savoir où en est la recherche scientifique.

Le cancer, de quoi s’agit-il ?

Il semblerait que des changements dans l’ADN de nos cellules soient à l’origine des cancers. Des mutations de gènes dans l’ADN semblent survenir de deux façons. Soit lorsque les cellules accomplissent le processus normal de régénération de l’organisme, en se divisant en copies normalement identiques, et qu’une erreur intervient dans une copie de l’ADN. Soit lorsque les gènes de l’ADN sont directement modifiés, à cause d’une exposition à des sources toxiques.

La cellule dont l’ADN est différent se développe et se multiplie ensuite de façon incontrôlée, elle prolifère en formant des groupes de ce nouveau type de cellule. Cet amas de cellules, c’est ce que l’on appelle une tumeur cancéreuse.

Un cancer peut être confiné localement ou avoir un caractère invasif. Via la lymphe ou le sang, des métastases d’une tumeur peuvent se former à plusieurs endroits du corps.

Le système endocannabinoïde contre le cancer

Des scientifiques de l’université du Wisconsin ont étudié les effets des agonistes des récepteurs cannabinoïdes comme le CBD pour traiter le cancer. Dans Cancer Research, leur publication de janvier 2008 décrit une potentielle application du CBD dans des médicaments antitumoraux, notamment pour limiter la prolifération et la survie cellulaire des tumeurs.

Au mois d’août de l’année suivante, des chercheurs italiens de l’université de Salerne ont aussi traité ce sujet dans Pharmacological Research. Il est rapporté que le système endocannabinoïde affecterait différents processus biologiques impliqués dans le développement d’un cancer, favorisant des actions anti-métastatiques*, anti-angiogéniques**, pro-apoptotiques*** et anti-prolifératives. Des preuves suggèrent que certaines molécules cannabinoïdes, comme le CBD, auraient la propriété de discerner les cellules tumorales et ainsi potentiellement servir de traitement sélectif contre certaines formes de cancer. Il est aussi évoqué l’utilité du système endocannabinoïde en soins palliatifs, contre les nausées provoquées par la chimiothérapie, les douleurs et la perte de poids chez des patients atteints d’un cancer.

L’anecdote du Professeur CBD

« * Une métastase désigne la formation d’une tumeur à un endroit distant d’une autre tumeur, à cause de cellules cancéreuses qui ont migré d’un endroit à l’autre par les vaisseaux lymphatiques ou les vaisseaux sanguins. »
** « L’angiogenèse est le processus de croissance de nouveaux vaisseaux sanguins à partir de vaisseaux existants, qui viennent parfois irriguer des tumeurs. »
*** « L’apoptose est une mort cellulaire programmée, un processus par lequel une cellule déclenche son autodestruction en réponse à un signal. »

*

L’action du CBD contre le cancer

Selon le travail de chercheurs allemands paru en avril 2010 dans Biochemical Pharmacology, le CBD inhibe l’invasion des cellules cancéreuses. Ils recommandent l’utilisation de ce principe actif du chanvre pour traiter des cancers particulièrement invasifs.

Une étude italienne extrêmement complète a été publiée par le British Journal of Clinical Pharmacology en février 2013. Les conclusions de l’équipe milanaise sont nombreuses. Le CBD exercerait des actions antiprolifératives sur différents types de tumeurs. La molécule combinerait des propriétés anti-migratoires, anti-invasives, anti-métastatiques et peut-être anti-angiogéniques. Ce travail scientifique suggère que le CBD est un puissant inhibiteur de la croissance et de la propagation du cancer.

Le Journal of Neuroimmune Pharmacology a repris une étude californienne en juin 2015. Ce travail a été initié suite à d’autres conclusions scientifiques selon lesquelles le CBD inhiberait la progression de nombreux types de cancer, notamment le glioblastome (tumeur cérébrale), le cancer du sein, du poumon, de la prostate et du côlon. Les chercheurs américains mettent en évidence que le CBD inhiberait la viabilité des cellules tumorales, l’invasion, les métastases et l’angiogenèse des cellules cancéreuses.

Le CBD contre les tumeurs cérébrales

La revue scientifique PLOS One a relayé, en octobre 2013, une étude sur le rôle apparent du CBD contre l’invasion et la prolifération des tumeurs gliales. Les résultats soutiennent l’exploitation de ce principe actif du chanvre en tant que médicament anticancéreux efficace contre les gliomes.

Le gliome est l’un des cancers les plus agressifs chez l’homme adulte, comme le rappellent des chercheurs londoniens dans Molecular Cancer Therapeutics en décembre 2014. Les données qu’ils ont récoltées suggèrent que le CBD bénéficierait aux patients atteints de glioblastome.

Une étude israélienne sur le sujet est parue dans Current Oncology en mars 2016. Elle explicite des résultats antitumoraux du CBD, particulièrement contre le neuroblastome.

Le CBD contre le cancer du poumon

Une publication d’octobre 2010 dans Pharmaceutical Research relate une étude qui constate que le CBD aurait une action anti-invasive sur les cellules cancéreuses du poumon.

Une équipe de l’université de Rostock a travaillé sur le sujet et publié son rapport dans The FASEB Journal en avril 2012. Leurs données indiquent que le CBD inhiberait l’invasion et les métastases du cancer du poumon. La même université allemande a fait paraître une autre étude en novembre 2015, dans Biochemical Pharmacology. Ce travail a mis en évidence un nouveau mécanisme antitumoral des cannabinoïdes. Ces derniers augmenteraient la lyse et donc la mort des cellules cancéreuses du poumon.

Le CBD contre le cancer du côlon

Le rôle des cannabinoïdes contre l’inflammation et le cancer des intestins a été étudié dans un article de Pharmacological Research, en août 2009. L’étude en question a observé que les cannabinoïdes exerceraient des effets antiprolifératifs, antimétastatiques et apoptotiques : des effets protecteurs contre l’inflammation intestinale et le cancer du côlon.

Le Journal of Molecular Medicine a fait connaître les résultats d’une recherche italienne en août 2012. Ce travail prête un effet chimiopréventif au CBD contre le cancer colorectal. La molécule réduirait la prolifération cellulaire vectrice du cancer du côlon.

Des chercheurs sud-coréens ont fait publier leurs travaux dans Cancer Letters en avril 2019. On peut y lire les détails du mécanisme de l’apoptose des cellules cancéreuses colorectales grâce au CBD. Cette molécule du chanvre est décrite comme un anticancéreux fiable.

Le CBD contre le cancer de la prostate

Des scientifiques de Vancouver ont étudié le potentiel du CBD contre les cellules cancéreuses de la prostate. En juillet 2014, la revue médicale Pharmacology & Pharmacy a fait paraître leurs conclusions qui soutiennent le rôle de cette molécule contre les cellules souches cancéreuses à cet endroit du corps. Ce principe actif du chanvre agirait comme un inhibiteur des récepteurs cannabinoïdes CB1 et CB2, ce qui aurait un effet anti-inflammatoire et anticancéreux particulier au niveau de la prostate.

Le CBD contre le cancer du sein

Molecular Cancer Therapeutics a exposé le travail de chercheurs américains en juillet 2011. Selon cette étude, le CBD induirait la mort cellulaire programmée des cellules cancéreuses du sein. L’action antinéoplasique de cette molécule mériterait davantage de recherches, d’après l’équipe scientifique.

L’université de l’Ohio s’est penchée sur les potentiels mécanismes antitumoraux du CBD dans le cas d’un cancer du sein. En avril 2015, la revue Molecular Oncology rapporte les conclusions de cette étude qui suggère que la molécule serait un antitumoral puissant. Ce principe actif du chanvre modifierait le microenvironnement tumoral pour agir contre un cancer du sein, en particulier lorsque les cellules cancéreuses sont très agressives, métastatiques et résistantes aux traitements conventionnels.

L’article de plusieurs chercheurs égyptiens a été publié dans la revue médicale The Breast, en octobre 2018. Leurs travaux ont révélé un mécanisme d’apoptose induit par le CBD, contre le cancer du sein. Cette molécule du chanvre inhiberait la survie cellulaire de la tumeur et pourrait servir de traitement contre plusieurs types de cancer du sein.

Le CBD contre le cancer du col de l’utérus

Le journal en ligne BMC Complementary and Alternative Medicine s’est fait l’écho d’une étude sud-africaine en septembre 2016. Ses conclusions suggèrent d’utiliser du CBD pour empêcher la croissance cellulaire du cancer du col de l’utérus. Cette molécule, employée seule plutôt qu’avec d’autres composantes du chanvre, serait plus efficace pour induire la mort des cellules nuisibles.

Le CBD contre les désagréments des traitements anticancéreux

Le British Journal of Pharmacology a relayé deux études sur l’action des cannabinoïdes contre les nausées et les vomissements. Les traitements anticancéreux comme la chimiothérapie occasionnent souvent ce type de désagréments. Etant donné l’innocuité qu’aurait le CBD, cette molécule s’avère pouvoir être un allié efficace pour ne pas augmenter le poids de traitements déjà très lourds. La publication de décembre 2010 démontre que le système endocannabinoïde pourrait réguler les nausées et les vomissements. Celle d’août 2011 suggère que le CBD, en tant que cannabinoïde, pourrait être exploité particulièrement pour ses propriétés antiémétiques et anti-nausées.

En février 2014, la même revue a publié les travaux d’une équipe scientifique de Philadelphie. Les résultats suggèrent que le CBD protégerait contre la neurotoxicité de certaines chimiothérapies, sans diminuer leur efficacité ni les fonctions du système nerveux. Ce principe actif du chanvre est donc recommandé pour un traitement d’appoint pendant les chimiothérapies.

Le CBD contre la douleur due au cancer

De nombreuses études scientifiques prêtent au CBD des propriétés analgésiques. Un argument de poids, notamment en complément de traitements lourds contre des maladies douloureuses comme le cancer, surtout du fait de l’innocuité couramment prêtée à cette molécule du chanvre.

La publication médicale du Journal of Pain and Symptom Management d’août 2013 rapporte l’intérêt d’une utilisation du Sativex, un médicament avec du THC et du CBD, contre les douleurs liées au cancer. L’étude en question relate les effets de soulagement de la douleur après l’utilisation de ce produit analgésique à long terme.