ACTUALITES DU CBD

Amérique du Sud

Au total, 38 actualités sont dédiées au CBD et au chanvre dans la rubrique : Amérique du Sud

  • Le Mexique pourrait bientôt devenir le plus grand marché légal de la marijuana

    Des entrepreneurs mexicains et étrangers se préparent à se lancer sur le marché juteux de la marijuana au Mexique, bientôt légal et pressenti comme le plus important dans le monde. Ce commerce, qui doit finir d’être réglementé dans les prochaines semaines par le Congrès mexicain, est évalué à des milliards de dollars. Mais cette légalisation pourrait favoriser les grands exploitants au détriment des petits producteurs. « Le Mexique se positionne comme le plus grand marché au monde, et devrait devancer les États-Unis et le Canada. Mais il aura de la place pour tout le monde », soutient Erick Ponce, président du Groupe de promotion de l’industrie du cannabis (GPIC), qui regroupe 25 entreprises mexicaines et étrangères.

    Le Temps

    Amérique du Sud Droit Eco-Conso Mexique

  • Le Mexique fait un pas vers la dépénalisation du cannabis

    Après le Canada et l’Uruguay, le Mexique. Le pays devrait bientôt devenir le troisième pays d’Amérique à dépénaliser la consommation récréative de cannabis. La chambre des députés a, en effet, approuvé un projet de loi autorisant les Mexicains de plus de 18 ans à détenir jusqu’à 28 grammes de marijuana et à cultiver des plants à domicile. Mais il s’agit seulement d’une dépénalisation. Car la consommation de cannabis au-delà de 28 grammes restera un délit, condamné par de lourdes peines. Si le texte est définitivement adopté fin avril, il devrait ensuite entrer en vigueur d’ici six mois. Avec une population de 126 millions d’habitants, le Mexique pourrait ainsi devenir l’un des plus grands marchés légaux au monde pour le cannabis. A noter que le Mexique est l’un des plus importants producteurs mondiaux de cannabis.

    Latina

    Amérique du Sud Droit Mexique

  • Le Mexique en passe de légaliser l’usage récréatif du cannabis

    Après le vote du 10 mars par la Chambre des députés du projet de loi porté par le gouvernement, il ne reste plus aux sénateurs mexicains qu’à donner leur aval pour que le pays devienne l’un des plus gros marchés du cannabis au monde. Ce dernier pas ne devrait être qu’une formalité puisque le parti du président Andrés Manuel López Obrador dispose de la majorité aussi bien à la Chambre basse qu’au Sénat. Ces consommateurs seront autorisés à cultiver chez eux et pourront transporter jusqu’à 28 grammes. La consommation sera interdite sur les lieux de travail, dans les bureaux et les écoles.

    RFI

    Amérique du Sud Droit Mexique

  • Mexique : l’Assemblée vote la légalisation du cannabis

    Le 10 mars, la Chambre des députés mexicaine a approuvé le projet de légalisation du cannabis, lors d’un vote à 316 pour, 129 contre et 23 abstentions. Des amendements sont toujours débattus avant que le projet de loi ne soit officiellement renvoyé au Sénat. Le Sénat mexicain a déjà approuvé une première version de la future législation en fin d’année dernière. Selon le texte de loi que l’on connaît, les adultes de 18 ans et plus seraient autorisés à acheter et à posséder jusqu’à 28 grammes de cannabis et à cultiver jusqu’à six plantes pour leur usage personnel.

    Aurélien Bernard, Newsweed

    Amérique du Sud Droit Mexique

  • Le Mexique, pays le plus peuplé au monde à libéraliser le cannabis récréatif

    Alors que le Sénat mexicain avait déjà approuvé le projet de loi en novembre 2020, les députés ont validé, mercredi 10 mars, l’usage « récréatif » du cannabis autorisant la culture de la plante sous conditions. La loi, détaille le site mexicain Milenio, « prévoit la légalisation de l’usage récréatif de la marijuana et la dépénalisation de sa détention, dans la limite de 28 g, pour consommation personnelle, de même qu’elle autorise la culture, dans la limite de six pieds par foyer, un nombre porté à huit si le foyer compte plus d’un consommateur ». Au-delà de ces 28 g, la possession sera toujours pénalisée : passible d’amende – voire de prison au-dessus de 300 g. La loi prévoit également la possibilité de créer des associations de consommateurs, mais qui ne pourront cultiver plus de 50 plants. Par ailleurs, les « cannabiculteurs » auront besoin d’une autorisation officielle du Conadic, le Conseil national contre les addictions.

    Courrier international

    Amérique du Sud Droit Mexique

  • Mexique : les députés vont voter sur la légalisation du cannabis

    La Chambre des députés mexicaine va prochainement voter sur le projet de légalisation du cannabis. Une décision attendue qui intervient plusieurs mois après que le Sénat a approuvé la réforme. Cela dit, les députés semblent toujours attendre un projet de loi révisé et définitif sur lequel voter. Bien qu’il reste donc à voir quels changements seront apportés à la version du Sénat, Martha Tagle Martínez, membre du Comité de la Santé à la Chambre, a déclaré que le projet de loi actuel tel qu’approuvé au Sénat ne répond pas aux exigences de la Cour suprême. Le Mexique a maintenant jusqu’à la fin du mois d’avril pour légaliser le cannabis dans tout le pays, et il semble que les jours à venir permettront au Congrès de respecter son obligation.

    Aurélien Bernard, Newsweed

    Amérique du Sud Droit Mexique

  • Le cannabis médical est enfin légal au Mexique

    Plus de trois ans après que le Congrès mexicain ait approuvé le cannabis médical, ce dernier deviendra enfin légal le 13 janvier. Le président López Obrador a en effet publié les différentes réglementations pour la production, la recherche et la consommation de cannabis médical. Le nouveau règlement autorise le gouvernement à superviser la production de cannabis à des fins de recherche et médicinales. Les entreprises qui cultivent du cannabis à usage médical et qui utilisent la plante pour fabriquer des médicaments doivent être autorisées par l’organisme de réglementation sanitaire Cofepris. Les règlements permettent aux pharmacies de fournir des médicaments à base de cannabis aux patients autorisés en possession d’ordonnances. Les pharmacies devront tenir un registre des personnes autorisées à les acheter. En outre, le cadre réglementaire permet l’importation au Mexique de graines, de dérivés du cannabis destinés à être utilisés dans des produits médicaux et des médicaments transformés à base de cannabis.

    Aurélien Bernard, Newsweed

    Amérique du Sud Droit Mexique

  • Mexique : La réglementation sur la production du cannabis thérapeutique entre en vigueur

    Le gouvernement mexicain a publié le 12 janvier la réglementation entourant la production et la commercialisation du cannabis à usage thérapeutique, plus de trois ans après l’adoption de la loi par le Congrès. « L’objectif de cette réglementation est d’encadrer le contrôle, la promotion et la surveillance des matières premières, des dérivés pharmacologiques et des médicaments issus du cannabis, pour la production, la recherche et la culture à des fins thérapeutiques  », indique le document publié au Journal officiel. Celui-ci, qui entre en vigueur ce mercredi, réglemente l’ensemencement de graines pour la recherche ainsi que la fabrication et la vente de médicaments à base de cannabis sous la supervision de la Commission fédérale pour la protection contre les risques sanitaires (Cofepris). Il prévoit également l’importation et l’exportation de matières premières, de dérivés et de médicaments à base de cannabis.

    20 Minutes

    Amérique du Sud Droit Mexique

  • Colombie : les prémices d’une légalisation des exportations de chanvre médical ?

    Le gouvernement colombien pourrait reconsidérer l’actuelle interdiction d’exporter des fleurs de chanvre médical à des fins commerciales. Dans une lettre adressée au ministère de la Santé, la surintendance de l’industrie et du commerce (SIC) du pays a ainsi suggéré que la Colombie modifie sa réglementation dans ce sens. Les experts estiment que cette initiative du SIC pourrait pousser le gouvernement colombien à autoriser les exportations de chanvre médical.

    Aurélien Bernard, Newsweed

    Amérique du Sud Colombie Droit

  • LA COUR SUPREME DU MEXIQUE PROLONGE LA DATE LIMITE POUR LEGALISER LE CHANVRE

    La Cour suprême mexicaine a de nouveau accepté de prolonger le délai imparti aux législateurs pour légaliser le chanvre dans le pays, alors même que le texte de loi a passé cette semaine deux comités de la Chambre des députés. La Cour Suprême a jugé l’interdiction de l’usage personnel et de la culture de la plante inconstitutionnelle en 2018 et a ordonné au Congrès de mettre fin à cette prohibition. Le Sénat a adopté le projet de légalisation en novembre, avant la date limite du 15 décembre. Dorénavant, la Cour a étendu la date limite pour promulguer la réforme à la fin de la prochaine session, qui commence en février et se termine le 30 avril 2021 : un quatrième report.

    Aurélien Bernard, Newsweed

    Amérique du Sud Droit Mexique

  • LE BRESIL AVANCE DOUCEMENT VERS LA LEGALISATION DE LA CULTURE DU CHANVRE MEDICAL

    Alors que le Brésil a légalisé le chanvre médical fin 2019, les malades brésiliens dépendent toujours des importations pour leurs traitements. Un projet de loi déposé en août par les députés Paulo Teixeira et Luciano Ducci, qui légaliserait la culture de chanvre médical et industriel, pourrait néanmoins bientôt être présenté à la chambre basse du Congrès brésilien. Le prix élevé actuel du chanvre médical est l’un des principaux arguments en faveur du projet de loi sur la culture. Les producteurs nationaux seraient ainsi en mesure de fournir la plante à un coût inférieur. Le projet de loi, qui bénéfice d’un large soutien, nécessitera l’approbation du Sénat, ce qui, selon Teixeira, pourrait se produire l’année prochaine. En parallèle, le Brésil étudie la possibilité de rembourser un médicament contenant du CBD.

    Aurélien Bernard, Newsweed

    Amérique du Sud Brésil Droit

  • LES ARGENTINS SE METTENT A CULTIVER DU CHANVRE THERAPEUTIQUE

    Depuis le 11 novembre dernier, le gouvernement argentin a légalisé l’autoculture de chanvre à usage thérapeutique pour les particuliers. Une nouvelle législation qui amène les Argentins à se renseigner auprès d’associations. « Ce que fait ce nouveau règlement, c’est reconnaître que la plante a réellement des propriétés thérapeutiques, que la culture est un accès à la thérapie et que vous ne pouvez pas punir les gens qui cultivent pour leur santé, ce qui est ridicule », commente Valeria Salech, Fondatrice de l’association Mama Cultiva. Si la culture est désormais autorisée pour les particuliers, les pharmacies peuvent aussi commercialiser du chanvre médical sous la forme d’huiles ou de crèmes. Du côté du Parlement argentin, on pointe les bienfaits économiques d’une telle décision.

    Le Parisien

    Amérique du Sud Argentine

  • COLOMBIE : UNE COMMISSION DU SENAT APPROUVE LA LEGALISATION DU CHANVRE

    Le projet de légalisation du chanvre en Colombie a passé une première commission du Sénat ce 25 novembre. Le texte a été approuvé par 11 voix pour et 3 contre. L’initiative établit une nouvelle régulation concernant l’usage adulte de la plante, notamment pour retirer le contrôle de ce commerce illicite des mains des mafias qui opèrent dans le pays. « Ce projet prend le pouls de l’Histoire. Ce n’est pas un projet temporaire. C’est le moment pour la Colombie de briser l’épine dorsale de la malédiction du trafic de drogue qui a tout détruit. (…) Les sociaux-libéraux-démocrates sont convaincus que la Colombie changera son histoire si nous parvenons à éradiquer le trafic de drogue à la racine », a déclaré le sénateur Roy Barreras, corédacteur de la proposition. Il reste à voir si le Sénat parviendra à légaliser le chanvre en Colombie.

    Aurélien Bernard, Newsweed

    Amérique du Sud Colombie Droit

  • LE SENAT MEXICAIN APPROUVE LA LEGALISATION DU CHANVRE

    Après de longs mois d’attente, le Sénat mexicain a approuvé jeudi le projet de loi visant à légaliser le chanvre au Mexique. Avant qu’elle ne devienne loi, le texte doit également être adopté par l’autre organe du Congrès du pays, la Chambre des députés. La future loi, diffusée sous forme de projet plus tôt ce mois-ci, établira un marché réglementé du chanvre au Mexique, permettant aux adultes de 18 ans et plus d’acheter et de posséder jusqu’à 28 grammes et de cultiver jusqu’à 6 plantes pour leur usage personnel. Le Sénat a voté en faveur du projet de loi à 82 voix contre 18, avec 7 abstentions.

    Aurélien Bernard, Newsweed

    Amérique du Sud Droit Mexique

  • ARGENTINE : UNE FORMATION INTERNATIONALE SUR LE CHANVRE ET LES CANNABINOIDES

    En Argentine, le Centre d’études interdisciplinaires de l’Université nationale de Rosario et la Fondation pour les études internationales proposent un diplôme international en endocannabinologie, cannabis et cannabinoïdes, pour les médecins, pharmaciens, chimistes et professionnels d’autres sciences de la santé. L’objectif principal est de répondre au besoin d’une formation de haut niveau académique, afin de générer des ressources humaines qui accompagnent les changements réglementaires en Amérique latine et dans le monde. Le diplôme a un objectif plus large, avec l’ambition d’accompagner la formation de cadres techniques qui ont ensuite la capacité de définir des politiques de santé publique.

    MarseilleNews.net

    Amérique du Sud Argentine Formation

  • L’ARGENTINE LEGALISE L’AUTOCULTURE DE CHANVRE THERAPEUTIQUE

    Le gouvernement argentin a légalisé l’autoculture de chanvre à usage thérapeutique ainsi que la vente d’huiles et de crèmes médicinales dérivées de la plante en pharmacie, selon un décret publié mercredi 11 novembre 2020 au Journal officiel. L’interdiction de l’autoculture et de la possession de graines pour tout autre usage est maintenue. Le décret, signé par le président Alberto Fernandez, vise à permettre « l’accès et la protection (...) à ceux qui ont besoin d’utiliser le chanvre comme outil thérapeutique », indique le texte.

    Sciences et Avenir

    Amérique du Sud Argentine Droit

  • L’ARGENTINE LEGALISE L’AUTOCULTURE DU CHANVRE A DES FINS MEDICALES

    L’Argentine a légalisé l’autoculture de chanvre médical, en plus d’autoriser la vente d’huiles, de crèmes et d’autres dérivés de la plante dans les pharmacies autorisées. Le nouveau règlement a été signé par le président argentin Alberto Fernández et publié au Journal officiel. « Il était urgent de créer un cadre réglementaire qui permette un accès rapide, sûr, inclusif et protecteur pour ceux qui ont besoin d’utiliser le chanvre comme outil thérapeutique », selon le communiqué.

    Aurélien Bernard, Newsweed

    Amérique du Sud Argentine Droit

  • MEXIQUE : LE SENAT VA VOTER SUR UN PROJET DE LEGALISATION DU CHANVRE

    Le Sénat mexicain doit tenir une audition conjointe en commission des Nations Unies sur un projet de légalisation du chanvre, vendredi 13 novembre. La proposition ira ensuite devant le Sénat mardi 17 novembre. Plusieurs commissions du Sénat ont déjà validé le projet de loi cette année. La date limite actuelle pour légaliser le chanvre est fixée au 15 décembre. Si le Sénat adopte la légalisation du chanvre, le texte devra encore être présenté devant l’autre chambre du Congrès national, la Chambre des députés.

    Aurélien Bernard, Newsweed

    Amérique du Sud Droit Mexique

  • GUYANA : LA DEPENALISATION DE PETITES QUANTITES DE CHANVRE ENVISAGEE

    Le procureur général du Guyana, Anil Nandlall, a annoncé qu’il initierait rapidement des consultations publiques dans tout le pays sur la dépénalisation de petites quantités de chanvre. Le sujet est traité des suites de plusieurs cas où des personnes prises avec de petites quantités de chanvre se sont vues infliger la même peine que celles prises avec de grandes quantités. En parallèle, Anil Nandlall a également annoncé travailler à la possibilité de cultiver du chanvre industriel à -0,3% de THC. La Guyana Hemp Association projette qu’une surface cultivée de 100 000 hectares pourrait créer de 40 000 à 50 000 emplois durables.

    Aurélien Bernard, Newsweed

    Amérique du Sud Droit Guyana

  • ARGENTINE : LE DEVELOPPEMENT DE L’AUTOCULTURE DU CHANVRE A USAGE THERAPEUTIQUE

    La municipalité de Rosario, en Argentine, a acté la création d’un registre de culture de chanvre à usage thérapeutique, qui permettra aux malades ou aux aidants de cultiver leur propre traitement sans craindre de sanction pénale. Plus tôt cette année, c’était la ville de Santa Fe qui déployait le même système. Depuis que le Congrès argentin a approuvé la loi 27350 qui établit un cadre réglementaire pour la recherche médicale et scientifique sur l’usage médical du chanvre et de ses dérivés, de nombreuses provinces du pays et diverses municipalités ont créé leurs propres projets sur le sujet.

    Aurélien Bernard, Newsweed

    Amérique du Sud Argentine Eco-Conso

  • MEXIQUE : QUE VA-T-IL ADVENIR CONCERNANT LA LEGALISATION DU CHANVRE ?

    Fin 2018, la Cour suprême du Mexique a jugé que l’interdiction de la consommation de chanvre par les adultes était inconstitutionnelle. La Cour avait alors fixé un délai d’un an pour légaliser cette plante dans le pays. La Mexique a raté cette première échéance, le projet de loi de légalisation n’ayant pas emporté de consensus, puis la deuxième en avril 2020 en raison de la pandémie de Covid-19. Alors que la date limite du 15 décembre approche, les législateurs n’ont plus que deux mois pour adopter un projet de loi sur le chanvre, alors qu’il reste encore de nombreuses inconnues sur sa future régulation au Mexique.

    Aurélien Bernard, Newsweed

    Amérique du Sud Droit Mexique

  • AU PEROU, LE CBD FAIT SON ENTREE DANS LES PHARMACIES

    Le Pérou va commercialiser des produits au CBD en pharmacie « pour diverses indications prescrites par un médecin », ouvrant la porte au commerce de médicaments dérivés du chanvre. Deux produits sont enregistrés comme « produits de santé naturels dérivés du chanvre » au Pérou. Le premier est l’Epifractan, fabriqué en Uruguay par Ramm Pharma et qui contient 5% de CBD pour -0,2% de THC et qui sera distribué par l’entreprise péruvienne CannFarm. Le second est le Sativex de GW Pharmaceuticals, prescrit pour la sclérose en plaques et qui contient un ratio 1:1 de THC et CBD. Le Pérou a légalisé le chanvre médical en 2017 et possède en la matière l’une des réglementations les plus avancées d’Amérique Latine.

    Aurélien Bernard, Newsweed

    Amérique du Sud Eco-Conso Pérou

  • BRESIL : L’ETAT DE RIO DE JANEIRO AUTORISE LA CULTURE ET LA RECHERCHE SUR LE CHANVRE MEDICAL PAR DES ASSOCIATIONS

    Au Brésil, l’Etat de Rio de Janeiro a décidé d’autoriser la culture de chanvre médical et la recherche par des associations de patients. « Rio de Janeiro est le premier Etat du Brésil qui aura une loi pour soutenir la recherche médicale sur le [chanvre], et nous aurons des fonds pour cela, qui déterminent également le soutien aux familles. Surtout pour les enfants et les adolescents qui ont besoin de cannabidiol pour lequel l’Anvisa (agence brésilienne de la santé) a donné son approbation, mais qui doit être importé et qui est très cher », a déclaré Carlos Minc, le rédacteur de la proposition.

    Aurélien Bernard, Newsweed

    Amérique du Sud Brésil Droit

  • EN URUGUAY, LA LEGALISATION DU CHANVRE N’A PAS FAIT AUGMENTER LA CONSOMMATION DES JEUNES

    En 2013, l’Uruguay est devenu le tout premier pays au monde à avoir légalisé le chanvre. Sept ans plus tard, une étude rapporte que les jeunes uruguayens ne consomment pas plus la plante depuis qu’elle est devenue légale pour les adultes. Des chercheurs publieront leur étude sur le sujet dans la prochaine édition de l’International Journal of Drug Policy. « Nos résultats étayent la thèse selon laquelle l’approche réglementaire de l’Etat de l’Uruguay en matière d’approvisionnement en chanvre pourrait minimiser l’impact de la légalisation sur la consommation de cannabis chez les adolescents », ont écrit les auteurs dans leur conclusion. Le pays devrait d’ailleurs prochainement ouvrir le chanvre aux touristes, jusqu’ici contraints de s’approvisionner au marché noir.

    Aurélien Bernard, Newsweed

    Amérique du Sud Eco-Conso Uruguay

  • LE CHANVRE, UN ESPOIR POUR L’EQUATEUR

    Le chanvre médical apparaît comme une solution pour de nombreux pays en difficulté économique, notamment des suites de la pandémie de covid-19. C’est le cas en Equateur où le ministre de la Production et du Commerce extérieur, Iván Ontaneda, a communiqué que cette exploitation de la plante serait « une grande opportunité pour le pays, elle générera des milliers d’emplois et de dollars ». En Equateur, la nouvelle loi qui légalise le chanvre médical entrera en vigueur le 24 juin. Elle dépénalisera la possession de chanvre à but médical lorsqu’elle sera justifiée par un diagnostic professionnel. La culture et la vente de chanvre resteront interdites dans le pays, hormis pour des produits pharmaceutiques. Cette loi exclut le chanvre avec moins de 1 % de THC des plantes contrôlées.

    Aurélien Bernard, Newsweed

    Amérique du Sud Eco-Conso Equateur

  • L’URUGUAY, PIONNIER DE LA LEGALISATION DU CHANVRE

    L’Uruguay a été le premier pays au monde à légaliser la culture et la vente de chanvre récréatif. Cette décision avait été prise par l’ancien Président du pays José Mujica, en 2013, après que ce dernier ait constaté l’échec des mesures répressives contre la drogue. Cette mesure de légalisation a fait office de véritable test aux yeux du monde entier. Sept ans après, cette décision singulière à l’époque commence à porter ses fruits.

    Théo Conscience, RFI

    Amérique du Sud Droit Uruguay

  • LE COSTA RICA COMPTE SUR LE CHANVRE POUR RELANCER SON ECONOMIE

    Au Costa Rica, lors de son discours annuel au Congrès, le président Carlos Alvarado a déclaré : « Nous allons promouvoir la culture du chanvre pour réactiver le secteur productif, avec toutes les garanties et la sécurité nécessaires ». Durement touché par la pandémie de covid-19, le pays devrait observer une récession de 3,6% de son PIB, selon des estimations, d’où la nécessité d’’alternatives économiques de relance comme celle-ci. Un projet de loi existe déjà, mais on ignore s’il sera suivi. Actuellement, la culture et la possession de chanvre pour sa propre consommation est dépénalisée au Costa Rica. Une tentative de légalisation du chanvre, notamment médical, avait avorté en 2016. Les malades peuvent importer certains traitements à base de chanvre de l’étranger.

    Aurélien Bernard, Newsweed

    Amérique du Sud Costa Rica Eco-Conso

  • MEXIQUE : REPORTEE, LA LEGALISATION DU CHANVRE SE PRECISE TOUT DE MEME

    Le traitement du projet de loi sur la légalisation du chanvre prévu le 30 avril au Mexique a été reporté, à cause de la pandémie du Covid-19. Il devrait être traité durant la session législative prévue du 1er septembre au 15 décembre. L’Institut mexicain de réglementation et de contrôle du chanvre serait chargé de délivrer les licences. Une taxe de 12% sur les ventes de chanvre est aussi prévue. Une fois la législation adoptée, les réglementations sur la culture et la vente de produits à base de chanvre devraient nécessiter encore du temps avant d’être mises en place.

    Aurélien Bernard, Newsweed

    Amérique du Sud Droit Mexique

  • AU MEXIQUE, LA CRISE SANITAIRE POURRAIT FREINER LA LEGALISATION DU CHANVRE

    Pour lutter contre la pandémie de COVID-19, le gouvernement mexicain a annoncé le report d’une part importante du calendrier législatif. L’échéance du 30 avril fixée par la Cour suprême pour légaliser le chanvre est donc remise en cause, les activités de cette institution étant suspendues jusqu’au 19 avril. En plus de l’usage récréatif, ce projet de loi légaliserait également le chanvre à usage médical et industriel.

    Aurélien Bernard, Newsweed

    Amérique du Sud Droit Mexique

  • LE GOUVERNEMENT BOLIVIEN ENVISAGE LA LEGALISATION DU CHANVRE MEDICAL

    En Bolivie, la secrétaire du Comité anti-stupéfiants de la Chambre des représentants, Brígida Quiroga, a communiqué l’existence d’un projet de loi portant sur le légalisation du chanvre thérapeurique. La culture, la vente ou la possession de chanvre sont actuellement illégales dans le pays.

    Aurélien Bernard, Newsweed

    Amérique du Sud Bolivie Droit

0 | 30

Consulter une revue de presse par

Thématique

Agriculture Alimentation Animaux Bourse Construction Cosmétique Droit Eco-Conso Edition Environnement Expérimentation française Formation Histoire Industrie Justice Mission parlementaire Recherche Santé Sécurité routière Société Sport Textile

Pays par zones géographiques

Afrique Afrique du Sud Albanie Allemagne Amérique du Nord Amérique du Sud Argentine Asie Australie Belgique Bolivie Bosnie-Herzégovine Brésil Canada Caraïbes Chine Colombie Corée du Sud Costa Rica Cuba Danemark Dominique Equateur Espagne Etats-Unis Europe France Gabon Ghana Grèce Guyana Inde Indonésie Irlande Islande Israël Italie Jamaïque Japon Lesotho Liban Luxembourg Macédoine du Nord Malawi Mali Malte Maroc Maurice Mexique Népal Nigeria Nouvelle-Zélande Océanie Ouganda Ouzbékistan Pakistan Paraguay Pays-Bas Pérou Pologne Portugal Proche/Moyen-Orient Royaume-Uni Russie Rwanda Sainte-Lucie Sénégal Seychelles Slovaquie Suède Suisse Thaïlande Trinité-et-Tobago Tunisie Ukraine Uruguay Zambie Zimbabwe

Région

Auvergne-Rhône-Alpes Bourgogne-Franche-Comté Bretagne Centre-Val de Loire Grand Est Guadeloupe Guyane Hauts-de-France Ile-de-France Normandie Nouvelle-Aquitaine Nouvelle-Calédonie Occitanie Pays de la Loire Polynésie française Provence-Alpes-Côte d’Azur Saint-Pierre-et-Miquelon

Département

Ain Aisne Alpes-de-Haute-Provence Alpes-Maritimes Ardèche Ardennes Aube Aude Aveyron Bas-Rhin Bouches-du-Rhône Calvados Charente Charente-Maritime Cher Corrèze Côte-d’Or Côtes-d’Armor Creuse Deux-Sèvres Dordogne Doubs Drôme Essonne Eure Eure-et-Loir Finistère Gard Gironde Haut-Rhin Haute-Garonne Haute-Loire Haute-Saône Haute-Savoie Haute-Vienne Hautes-Pyrénées Hauts-de-Seine Hérault Ille-et-Vilaine Indre Indre-et-Loire Isère La Réunion Landes Loire Loire-Atlantique Loiret Lot Lot-et-Garonne Lozère Maine-et-Loire Manche Marne Mayenne Meurthe-et-Moselle Meuse Morbihan Moselle Nièvre Nord Oise Orne Pas-de-Calais Puy-de-Dôme Pyrénées-Atlantiques Pyrénées-Orientales Rhône Saône-et-Loire Sarthe Savoie Seine-et-Marne Seine-Maritime Seine-Saint-Denis Somme Tarn Tarn-et-Garonne Territoire de Belfort Val-de-Marne Var Vaucluse Vendée Vienne Vosges Yonne Yvelines

Ville

Aix-en-Provence Amiens Angers Besançon Bordeaux Brest Caen Clermont-Ferrand Dijon Grenoble Le Havre Le Mans Lille Limoges Marseille Montpellier Nice Orléans Paris Perpignan Reims Rennes Rouen Saint-Denis Saint-Etienne Toulouse Tours