ACTUALITES DU CBD

Expérimentation française

Au total, 106 actualités sont dédiées au CBD et au chanvre dans la rubrique : Expérimentation française

  • Dix patients du CHU de Brest vont tester le cannabis médical contre la douleur

    Le 31 mars 2021, en France, l’expérimentation du chanvre comme médicament a débuté. Durant deux ans, une dizaine de patients du CHU de Brest qui souffrent de douleurs résistant aux traitements habituels vont tester le cannabis comme thérapie. « Ce n’est pas une étude clinique mais un test grandeur nature de l’utilisation d’un médicament en vie réelle. Comment le prescrire, le surveiller, etc. Au CHU de Brest, trois services ont été retenus. En ce qui concerne ma partie, c’est pour soulager les douleurs », commente le Dr Bertrand Quinio, responsable du centre d’évaluation et de traitement de la douleur du CHRU de Brest-Carhaix. Le cannabis médical ou thérapeutique va être expérimenté auprès de 3 000 patients suivis dans 215 structures en France.

    Laurence Guilmo, Ouest-France

    Brest Bretagne Expérimentation française Finistère France

  • Le cannabis thérapeutique est la « dernière chance » de Mylène, atteinte d’une malformation cérébrale

    A 23 ans, Mylène souffre d’une maladie appelée malformation de Chiari, une malformation du cervelet. La conséquence principale, ce sont des maux de tête incessants. Avec Mylène, les médecins ont tenté presque tous les médicaments antidouleur existants. « La morphine j’ai testé, j’ai tout tenté avec des doses très fortes et sans résultat à chaque fois. Le cannabis, c’est la dernière chance pour moi.  » L’expérimentation française sur le cannabis à usage médical a officiellement démarré jeudi 1er avril. Pendant deux ans, 3 000 patients vont tester l’effet du chanvre sur leurs douleurs, sous l’encadrement de médecins. Cette étudiante de région parisienne y participe et entre dans la catégorie des « malades souffrant de douleurs neuropathiques ».

    France Info

    Expérimentation française France

  • L’hôpital de Montpellier teste le cannabis médical pour soulager la douleur sur une vingtaine de malades

    Le 31 mars 2021 commence une expérimentation d’utilisation du chanvre dans la prise en charge médicale. Après avoir été retardée en raison de la crise sanitaire de la COVID, ce test du cannabis médical sur deux ans sera réalisé auprès de 3 000 patients en France atteints de diverses pathologies particulièrement douloureuses. « Cette expérimentation s’adresse aux malades atteints de pathologies qui résistent au traitement des médicaments contre la douleur, par exemple la sclérose en plaque. Mais, on va également le tester dans les cas de douleurs neurologiques, certains cas d’épilepsie ou pour les patients en soins palliatifs », explique le docteur Patrick Giniès, chef de service du département douleur du CHU de Montpellier.

    France 3 Occitanie

    Expérimentation française France Hérault Montpellier Occitanie Santé

  • Le cannabis médical prend du temps en France

    Plusieurs pays en Europe et certains Etats américains autorisent la prescription de cannabis, dans le cadre du traitement de diverses pathologies, notamment pour prendre en charge les douleurs chroniques, les spasmes liés à la sclérose en plaques, les nausées ou le manque d’appétit associé au VIH-SIDA ou à certains cancers. Cependant, en France, le cannabis thérapeutique est prescrit de manière très exceptionnelle. Une expérimentation a été lancée ce mois-ci.

    RFI

    Expérimentation française France

  • La Réunion va tester le cannabis médical

    Le feu vert pour le cannabis médical est donné. Après plusieurs années de débats, la plante aux vertus thérapeutiques est, à partir du 29 mars, autorisée pour une phase de test en France dans un cadre médical. Trois centres hospitaliers de l’île de La Réunion font partie des 200 structures volontaires choisies pour tester le cannabis thérapeutique en France.

    Le Journal de l’île de La Réunion

    Expérimentation française France La Réunion

  • L’ANSM dévoile la liste des hôpitaux engagés dans l’expérimentation du cannabis thérapeutique

    Quelques heures après le lancement officiel de l’expérimentation du cannabis médical en France, l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des Produits de Santé (ANSM) a dévoilé la liste des structures de références qui pourront délivrer du cannabis à usage thérapeutique. Distribués selon les pathologies admises dans l’expérimentation, les 200 centres hospitaliers sont répartis dans 170 hôpitaux sur tout le territoire métropolitain, en Martinique, en Guyane Française et à la Réunion. Les régions Ile-de-France et Auvergne-Rhônes-Alpes comptent le plus de structures participantes.

    Aurélien Bernard, Newsweed

    Expérimentation française France

  • La première prescription de cannabis thérapeutique en présence d’Olivier Véran au CHU de Clermont-Ferrand

    Le ministre de la Santé et des Solidarités Olivier Véran s’est rendu au CHU de Clermont-Ferrand le vendredi 26 mars, pour le lancement de la campagne d’expérimentation du cannabis à usage médical. Il a rencontré le professeur Nicolas Authier, chef du service de pharmacologie médicale et Président du comité scientifique temporaire sur le cannabis à usage médical. Il a assisté ensuite à la première prescription de cannabis thérapeutique.

    France 3 Auvergne-Rhône-Alpes

    Auvergne-Rhône-Alpes Clermont-Ferrand Expérimentation française France Puy-de-Dôme

  • Cannabis médical : la prescription va débuter à Marseille

    Le cannabis médical arrive en France. A Marseille, une équipe est prête pour l’expérimentation. Un espoir pour de nombreux malades. Pauline a découvert les molécules de cannabidiol (CBD), le cannabis thérapeutique, il y a un an. Lorsqu’elle a été diagnostiquée porteuse de sclérose en plaques. Assistante dentaire en orthodontie à Aix-en-Provence, c’est à l’occasion d’une poussée violente de la maladie qu’elle s’est renseignée pour trouver de l’apaisement. Elle décide alors de tester le cannabidiol en gouttes, sur les conseils d’autres malades : « Je prends quelques gouttes sous la langue avant de dormir... ça soulage les douleurs, favorise un meilleur sommeil et ça détend », détaille Pauline. A Marseille, l’hôpital de la Timone fait partie des sites pilotes en France. Il accueillera certains des 3 000 patients qui vont participer à l’expérimentation sur tout le territoire pendant deux ans. Elle devrait débuter dès lundi dans 215 centres en France, selon l’ANSM.

    France 3 Provence-Alpes-Côte d’Azur

    Bouches-du-Rhône Expérimentation française France Marseille Provence-Alpes-Côte d’Azur

  • Cannabis médical : comprendre l’expérimentation lancée en France

    L’expérimentation du cannabis médical débute en France. Le ministre de la Santé, Olivier Véran, se rend vendredi 26 mars au CHU de Clermont-Ferrand pour « la première prescription » de ce médicament. Dans les prochaines semaines, au moins 3 000 patients souffrant de maladies graves pourront s’approvisionner en cannabis dans leur pharmacie. « Depuis les années 1980, la médecine est passée de l’empirisme sur le cannabis médical à un véritable rationnel scientifique », commente le professeur Nicolas Authier, psychiatre pharmacologue au CHU de Clermont-Ferrand. Cette expérimentation est particulièrement encadrée. Une fois inclus dans l’expérimentation, les patients seront suivis. Le cannabis médical ne sera pas payé par les contribuables : les entreprises ayant remporté les appels d’offres émis par l’ANSM se sont engagées à fournir et à distribuer à titre gratuit les médicaments. La prochaine étape consiste à attendre la validation ou non de l’expérimentation par le pouvoir législatif à l’issue des deux années de test.

    France Info

    Expérimentation française France

  • L’expérimentation du cannabis médical lancée par Olivier Véran

    Une nouvelle ère s’ouvre pour l’usage du cannabis médical en France. Le ministre de la Santé et des Solidarités, Olivier Véran, est attendu le 26 mars au CHU de Clermont-Ferrand, pour assister à la première prescription de ce traitement prometteur. Du cannabis médical devait ainsi être prescrit à un patient souffrant de douleurs chroniques non soulagées par d’autres traitements. Elle sera effectuée par le professeur Nicolas Authier, chef du service de pharmacologie médicale, qui préside le comité scientifique pour le cannabis médical de l’ANSM. Au total, près de deux cents structures hospitalières participent à cette première expérimentation du cannabis et des produits issus du chanvre à usage médical. Celle-ci doit durer deux ans, et concerne près de 3 000 patients.

    CNews

    Expérimentation française France

  • Début de l’expérimentation du cannabis thérapeutique en France

    Comme pour le lancement de la campagne de vaccination contre le Covid-19, le début de l’expérimentation du cannabis thérapeutique est fortement médiatisé. Olivier Véran se déplace aujourd’hui au CHU de Clermont-Ferrand pour assister à la toute première prescription de cannabis en France. Mais, comme pour la vaccination, ce départ est symbolique, destiné aux caméras. « Enfin !, se réjouit Nicolas Authier, psychiatre, et pilote de cette expérimentation. Je suis très heureux pour les patients. Avant, on était dans la théorie, maintenant on va tous découvrir la mise en œuvre en temps réel. » C’est lui qui accueillera le ministre de la Santé dans son service hospitalier le vendredi 26 mars, pour une « première prescription symbolique ».

    Benjamin Boukriche, Newsweed

    Expérimentation française France

  • La France se lance dans le cannabis thérapeutique

    La France autorise l’usage du cannabis thérapeutique. Il ne s’agit pour l’instant que d’une expérimentation qui va durer deux ans et qui commencera le vendredi 26 mars. C’est au CHU de Clermont-Ferrand, en présence du ministre de la Santé, Olivier Véran, que le premier malade se verra prescrire du cannabis médical. A terme, ils seront 3 000 à faire partie de cette étude scientifique. Trois mille personnes en soins palliatifs ou souffrant d’une maladie grave type sclérose en plaque, cancer ou épilepsie entre autres et que rien ne soulage, seront sélectionnées. Elles pourront ingérer de l’huile de cannabis ou inhaler des fleurs séchées vaporisées. Pas question, donc, d’en fumer.

    RFI

    Expérimentation française France

  • « Sans le cannabis, j’aurai été submergé par mes problèmes de santé »

    Pour la première fois en France, le cannabis médical va être expérimenté sur 3 000 patients volontaires, souffrant de cancer, de sclérose en plaque, d’épilepsie... Elle va durer deux ans. Parmi ceux qui attendent l’expérimentation, il y a Bertrand Rambaud. Cet homme de 60 ans milite avec son association l’Union francophone pour les cannabinoïdes en médecine (UFCM-I care), en faveur du cannabis thérapeutique. Il est séropositif depuis près de 40 ans et intolérant à ses traitements antirétroviraux. Alors après avoir essayé plusieurs médicaments pour soulager les effets secondaires, il est passé au cannabis. « C’était la seule solution pour que je puisse prendre mes traitements et continuer des activités normales. Le cannabis m’aide à dormir, à manger, c’est aussi bon pour mon moral. Sans le cannabis, j’aurai été submergé par mes problèmes de santé et j’aurai lâché. C’est les traitements qui me maintiennent en vie mais le cannabis me permettant de prendre ces traitements, ça a changé ma vie », témoigne-t-il.

    RCF

    Expérimentation française France

  • Retenu pour l’expérimentation de cannabis thérapeutique, Centre Lab à Guéret se félicite d’un « premier pas » pour une future filière en Creuse

    Retenu dans le cadre de l’expérimentation sur le cannabis thérapeutique, le laboratoire Centre Lab à Guéret va importer des produits huileux à base de THC et CBD. Dans un second temps, l’entreprise espère pouvoir importer des fleurs dans un but de recherche et développement. Et pourquoi pas, in fine, travailler en circuit court avec des producteurs creusois. Pour Matthieu Fournier, directeur général délégué de Centre Lab, « c’est un premier pas pour toute la filière de cannabis thérapeutique ».

    La Montagne

    Creuse Expérimentation française France Nouvelle-Aquitaine

  • « Je suis fatiguée de souffrir » : Valérie est volontaire pour tester le cannabis thérapeutique

    Le cannabis va être testé pour ses vertus médicales sur des malades. L’ANSM a indiqué que les essais de prise de cannabis thérapeutique en France commenceront « dans quelques jours ». Valérie Gisclard, 53 ans, explique les raisons qui l’ont poussée à se porter volontaire. « J’ai appris à rehausser le seuil de la douleur. Je suis allergique aux morphiniques, aux opiacés, je suis intolérante XXL à la codéine, donc finalement il ne reste plus grand-chose », détaille la candidate à l’expérimentation. Valérie souffre de plusieurs maladies chroniques, dont une leucémie et une algie vasculaire de la face, mais elle est allergique à de nombreux antidouleurs. Jusqu’à présent, seul son mental lui permettait de lutter contre les douleurs. « Mais il arrive un moment donné où, même avec un mental, je suis fatiguée de souffrir et il faut bien trouver des solutions », insiste la quinquagénaire.

    Europe 1

    Expérimentation française France

  • Cannabis thérapeutique : « On est bien loin de son cousin stupéfiant qui prête parfois à la caricature », juge Robin Reda

    Dans quelques jours va pouvoir débuter l’expérimentation du cannabis à usage thérapeutique. « En France, nous avons encore beaucoup à faire pour améliorer la prise en charge des douleurs de certains patients », explique le député LR Robin Reda, argumentant en faveur de ce test grandeur nature qui va se dérouler sur notre territoire.

    Europe 1

    Expérimentation française France

  • L’expérimentation du cannabis thérapeutique débutera au plus tard le 31 mars 2021

    Lors d’un point presse organisé le 4 mars, l’ANSM a annoncé que l’expérimentation du cannabis thérapeutique « débutera au plus tard le 31 mars prochain ». L’expérimentation durera 2 ans à partir de son lancement. Après avoir sélectionné les fournisseurs de cannabis ou de produits à base de cannabis médical en janvier dernier, il reste quelques étapes avant d’assurer le lancement effectif de l’expérimentation, notamment la formation des professionnels de santé, la mise à leur disposition par l’ANSM du registre de suivi des patients et l’approvisionnement des pharmacies en cannabis. Le parcours du patient ainsi que les critères d’inclusion et de non inclusion pour chacune des indications thérapeutiques retenues doivent également être précisées. La liste de ces 200 structures de référence sélectionnées par l’ANSM et prenant en charge au moins l’une des cinq indications thérapeutiques retenues sera mise en ligne prochainement, ainsi que les outils et documents à destination des professionnels de santé qui suivront les patients inclus tout au long de l’expérimentation. L’ANSM poursuivra ses travaux tout au long de l’expérimentation. Un rapport sera remis au Parlement 6 mois avant la fin de l’expérimentation afin de déterminer si une généralisation du cannabis médical est possible et, le cas échéant, dans quelles conditions.

    Aurélien Bernard, Newsweed

    Expérimentation française France

  • Cannabis thérapeutique : début de l’expérimentation en France « dans quelques jours »

    C’est une première en France. Le cannabis va être testé pour ses vertus médicales sur des malades. L’Assemblée nationale avait donné son feu vert en 2019 pour une expérimentation grandeur nature sur 3 000 patients d’une durée de deux ans. Les premières consultations pour inclure des patients à cette opération, repoussées de six mois en raison de la pandémie de Covid-19, commenceront « dans quelques jours », selon l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM).

    Europe 1

    Expérimentation française France

  • Paradoxe : début de l’expérimentation sur le cannabis médical en France, où sa production reste toujours interdite

    Pour la première fois en plus de cinquante ans, le cannabis ne sera plus uniquement considéré comme un stupéfiant en France. Il deviendra, pour 3 000 patients en « impasse thérapeutique », un médicament dans le cadre d’une expérimentation sur le cannabis médical, qui débutera le 31 mars. Pendant deux ans, celle-ci servira, selon l’Agence nationale de la santé et du médicament et des produits de santé (ANSM) qui pilote le projet, à déterminer « la pertinence et la faisabilité de la mise à disposition du cannabis à usage médical en France  ». Mais le paradoxe de cette expérimentation est qu’elle débute dans un pays où il est toujours interdit de faire pousser, ou même de transformer, du cannabis. Ce qui empêche de fait toute entreprise basée en France de pouvoir fournir des médicaments à base de cannabis.

    Luc Vinogradoff, Le Monde

    Expérimentation française France

  • Cannabis thérapeutique : la France « à la traîne », les laboratoires à la manœuvre

    Le cannabis médical arrive en France. Des patients vont bientôt bénéficier de ce médicament à base de cannabis. Retardée en raison de la pandémie de Covid-19, cette expérimentation sera enfin lancée au mois de mars 2021. L’essai est très attendu par certaines entreprises car le marché pourrait s’avérer juteux. Les laboratoires se positionnent, leur espoir étant que la législation française soit assouplie. Les médicaments utilisés pour cet essai, qui va durer deux ans, ne sont pas fabriqués en France puisque la loi interdit pour l’instant la fabrication. Les laboratoires français sont associés à des producteurs canadiens, australiens ou israéliens. Pourtant, il y a bien des sociétés françaises spécialisées dans la recherche sur le cannabis thérapeutique et qui assurent être en mesure de fabriquer des remèdes, comme le laboratoire DelleD. Surtout que la France a un atout : elle dispose de la matière première. L’Hexagone est même le premier producteur européen de chanvre. Ces professionnels du secteur peuvent désormais compter sur le soutien de députés de la majorité présidentielle qui, dans un rapport rendu en septembre dernier, dénoncent le retard pris par la France dans ce domaine.

    Bernard Hallier, France Info

    Expérimentation française France Industrie

  • Les laboratoires Boiron vont participer à l’expérimentation sur le cannabis thérapeutique

    Les laboratoires Boiron vont participer à une expérimentation sur les vertus thérapeutiques du cannabis. Cette étude, voulue par le gouvernement, sera réalisée pendant deux ans sur 3 000 patients. Pour ce laboratoire dont le siège de l’entreprise se situe à Messimy (Rhône) et spécialisé dans l’homéopathie, il s’agit d’explorer une nouvelle façon de soigner « sans nuire ». « Le cannabis possède des vertus médicinales très fortes », a expliqué Boiron.

    Ouest-France

    Auvergne-Rhône-Alpes Expérimentation française France Rhône

  • Les laboratoires Boiron se lancent dans l’expérimentation du cannabis et de ses vertus thérapeutiques

    Les laboratoires Boiron, dont le siège est situé à Messimy dans le Rhône, vont participer à une expérimentation autour des vertus thérapeutiques du cannabis. Ils seront associés à un groupe britannique, Emmac life Sciences. Une nouvelle façon de soigner « sans nuire » pour le spécialiste de l’homéopathie.

    Yannick Kusy, France 3 Auvergne-Rhône-Alpes

    Auvergne-Rhône-Alpes Expérimentation française France Rhône

  • Boiron prêt à se lancer dans le cannabis thérapeutique

    Cela peut paraître très surprenant. A la suite d’un appel de candidatures lancé en octobre dernier, le laboratoire lyonnais Boiron a été sélectionné pour expérimenter le cannabis à l’usage thérapeutique. En compagnie de son partenaire, Emmac Life Sciences, leader européen du secteur, Boiron pourra donc exploiter la plante, et contrer le déremboursement de l’homéopathie qui le touche, selon Aujourd’hui En France. Le laboratoire réalisera une étude 3 000 patients pour tester certains usages. Boiron doit faire face à une grande crise avec plus de 100 millions d’euros perdus, et 550 postes supprimés.

    Tonic Radio

    Expérimentation française France

  • Le laboratoire lyonnais Boiron veut se lancer dans le cannabis thérapeutique

    Durement touché depuis l’entrée en vigueur du déremboursement de l’homéopathie en France, le laboratoire Boiron veut se lancer dans le cannabis thérapeutique. Le laboratoire lyonnais s’est allié au groupe européen Emmac Life Sciences. Boiron, dont le siège est basé à Messimy, a été désigné par l’Agence nationale de sécurité du médicament, pour fournir une étude en cannabis médical, à la demande du gouvernement. Seront ainsi testés les différents dosages de THC et de CBD, avant une éventuelle autorisation en France de l’utilisation du cannabis thérapeutique.

    Lyon Mag

    Expérimentation française France

  • Boiron, géant de l’homéopathie, mise sur le cannabis thérapeutique pour rebondir

    Fragilisé par le déremboursement de l’homéopathie, Boiron s’associe au britannique Emmac Life Sciences pour se diversifier vers les traitements à base de cette plante interdite en France. Le laboratoire lyonnais va participer à l’expérimentation lancée par le gouvernement.

    Catherine Lagrange, Le Parisien

    Expérimentation française France

  • Le laboratoire Boiron se lance dans le cannabis à usage médical

    Le laboratoire Boiron a été retenu par l’ANSM comme fournisseur et distributeur de médicaments à base de cannabis. Deux médicaments issus du partenariat entre le laboratoire Boiron et Emmac Life Sciences ont été retenus pour participer à l’expérimentation du cannabis à usage thérapeutique en France. Emmac Life Sciences fournit actuellement des pays qui ont autorisé la mise sur le marché de cannabis à usage médical. Seront éligibles à l’expérimentation 3 000 patients souffrant de maladies graves et non soulagés par les traitements déjà existants.

    Peggy Baron, L’ADN

    Eco-Conso Expérimentation française France

  • Boiron se réinvente avec les probiotiques et le cannabis thérapeutique

    Les laboratoires Boiron voit son chiffre d’affaires baisser depuis plusieurs années, notamment en raison de la fin du remboursement des préparations homéopathiques par la sécurité sociale. Le groupe français cherche désormais à se diversifier en lançant de nouveaux produits sur le marché. Première décision, le lancement d’une gamme de probiotiques qui répondent au positionnement de la marque à savoir « soigner sans nuire ». Un autre axe de croissance, plus surprenant, est celui du cannabis thérapeutique. A la suite d’un appel à candidatures lancé en octobre 2020, l’ANSM a notamment sélectionné Boiron et son partenaire britannique Emmac Life Sciences, pour l’expérimentation du cannabis à usage médical dans l’Hexagone.

    Thomas Leroy, BFM TV

    Eco-Conso Expérimentation française France

  • L’ANSM a dévoilé la liste des laboratoires qui participeront à l’expérimentation du cannabis thérapeutique

    L’ANSM a dévoilé la liste des laboratoires et fournisseurs qui se verront confier la fabrication et la distribution des médicaments destinés à évaluer l’usage du cannabis thérapeutique. Ces industriels ont participé à l’appel à candidature lancé le 19 octobre 2020. Au total, six paires de fournisseurs et fabricants ont été retenues. Parmi les laboratoires choisis, sont notamment présents les laboratoires Boiron, Neuraxpharm France, Mediphasanté, Ethypharm, Intsel Chimos ou encore les laboratoires Bouchara Recordati. Les laboratoires sélectionnés alimenteront les pharmacies pour une expérimentation qui devrait démarrer au plus tard le 31 mars 2021.

    Nicolas Viudez, Industrie Pharma Magazine

    Expérimentation française France

  • Boiron tente de se diversifier dans le cannabis médical

    L’ANSM a retenu six duos producteur-distributeur pour la première expérimentation française de cannabis thérapeutique. La production de cannabis étant strictement prohibée en France, les candidatures étaient constituées d’un fabricant étranger apparié avec un distributeur français. Boiron, en difficulté avec la fin du remboursement de l’homéopathie en France, tente une diversification dans ce domaine en s’associant au britannique Emmac Life Sciences.

    Léa Delpont, Les Echos

    Eco-Conso Expérimentation française France

  • Les géants du cannabis médical à l’assaut de la France

    Les fabricants de cannabis sont dans les starting-blocks. D’ici à deux mois, une première expérimentation de cannabis médical démarrera en France. Elle permettra de fournir gratuitement, et sur ordonnance, 3000 patients souffrant de maladies graves (certaines formes d’épilepsies, de douleurs neuropathiques, d’effets secondaires de chimiothérapie, de soins palliatifs ou de scléroses en plaques) en situation d’échec thérapeutique, soit à cause d’un soulagement insuffisant, soit à cause d’une mauvaise tolérance des médicaments existants. Les pharmacies seront au cœur du dispositif. L’ANSM vient de dévoiler la liste des six fournisseurs sélectionnés dans le cadre d’un appel d’offres lancé à l’automne. Chaque fabricant a remporté un segment du marché, en binôme avec un distributeur basé en France. Au côté des poids lourds canadiens, Aurora et Tilray, figurent l’israélien Panaxia et l’australien Little Green Pharma.

    Keren Lentschner, Le Figaro

    Expérimentation française France

0 | 30 | 60 | 90

Consulter une revue de presse par

Thématique

Agriculture Alimentation Animaux Bourse Construction Cosmétique Droit Eco-Conso Edition Environnement Expérimentation française Formation Histoire Industrie Justice Mission parlementaire Recherche Santé Sécurité routière Société Sport Textile

Pays par zones géographiques

Afrique Afrique du Sud Albanie Allemagne Amérique du Nord Amérique du Sud Argentine Asie Australie Belgique Bolivie Bosnie-Herzégovine Brésil Canada Caraïbes Chine Colombie Corée du Sud Costa Rica Cuba Danemark Dominique Equateur Espagne Etats-Unis Europe France Gabon Ghana Grèce Guyana Inde Indonésie Irlande Islande Israël Italie Jamaïque Japon Lesotho Liban Luxembourg Macédoine du Nord Malawi Mali Malte Maroc Maurice Mexique Népal Nigeria Nouvelle-Zélande Océanie Ouganda Ouzbékistan Pakistan Paraguay Pays-Bas Pérou Pologne Portugal Proche/Moyen-Orient Royaume-Uni Russie Rwanda Sainte-Lucie Sénégal Seychelles Slovaquie Suède Suisse Thaïlande Trinité-et-Tobago Tunisie Ukraine Uruguay Zambie Zimbabwe

Région

Auvergne-Rhône-Alpes Bourgogne-Franche-Comté Bretagne Centre-Val de Loire Grand Est Guadeloupe Guyane Hauts-de-France Ile-de-France Normandie Nouvelle-Aquitaine Nouvelle-Calédonie Occitanie Pays de la Loire Polynésie française Provence-Alpes-Côte d’Azur Saint-Pierre-et-Miquelon

Département

Ain Aisne Alpes-de-Haute-Provence Alpes-Maritimes Ardèche Ardennes Aube Aude Aveyron Bas-Rhin Bouches-du-Rhône Calvados Charente Charente-Maritime Cher Corrèze Côte-d’Or Côtes-d’Armor Creuse Deux-Sèvres Dordogne Doubs Drôme Essonne Eure Eure-et-Loir Finistère Gard Gironde Haut-Rhin Haute-Garonne Haute-Loire Haute-Saône Haute-Savoie Haute-Vienne Hautes-Pyrénées Hauts-de-Seine Hérault Ille-et-Vilaine Indre Indre-et-Loire Isère La Réunion Landes Loire Loire-Atlantique Loiret Lot Lot-et-Garonne Lozère Maine-et-Loire Manche Marne Mayenne Meurthe-et-Moselle Meuse Morbihan Moselle Nièvre Nord Oise Orne Pas-de-Calais Puy-de-Dôme Pyrénées-Atlantiques Pyrénées-Orientales Rhône Saône-et-Loire Sarthe Savoie Seine-et-Marne Seine-Maritime Seine-Saint-Denis Somme Tarn Tarn-et-Garonne Territoire de Belfort Val-de-Marne Var Vaucluse Vendée Vienne Vosges Yonne Yvelines

Ville

Aix-en-Provence Amiens Angers Besançon Bordeaux Brest Caen Clermont-Ferrand Dijon Grenoble Le Havre Le Mans Lille Limoges Marseille Montpellier Nice Orléans Paris Perpignan Reims Rennes Rouen Saint-Denis Saint-Etienne Toulouse Tours