ACTUALITES DU CBD

Royaume-Uni

Au total, 41 actualités sont dédiées au CBD et au chanvre dans la rubrique : Royaume-Uni

  • Sa Majesté la Reine Elizabeth II récompense GW Pharmaceuticals pour son innovation

    La société britannique GW Pharmaceuticals, longtemps seule entreprise à être autorisée à cultiver du cannabis au Royaume-Uni, a reçu le Queens Award for Enteprise 2021 en reconnaissance de son travail de pionnier dans la création des premiers médicaments à base de cannabis sur ordonnance approuvés par les autorités réglementaires. Considéré comme la plus haute récompense officielle du Royaume-Uni pour les entreprises britanniques, le Queen’s Award for Enterprise est un prix annuel qui récompense les réalisations exceptionnelles dans le domaine de l’innovation et qui en est à sa 55e année. Fondée en 1998, GW Pharmaceuticals a réussi à franchir des obstacles importants pour permettre le développement, la fabrication et la commercialisation de médicaments à base de cannabis homologués tels que le Sativex, jamais distribué en France, et l’Epidiolex, uniquement disponible sous ATU en France. La plupart des 1 100 membres de son personnel sont employés au Royaume-Uni. Au fil des ans, l’entreprise a investi plus de 1,3 milliard de livres sterling dans la recherche, le développement et l’infrastructure nécessaires pour mettre des médicaments innovants à la disposition des patients.

    Aurélien Bernard, Newsweed

    Europe Royaume-Uni

  • Royaume-Uni : 17 000 patients avec une carte d’usager de cannabis médical

    Elle s’appelle la Cancard. Seulement trois mois après son lancement, 17 380 Britanniques se déplacent désormais avec ce rectangle bleu marine dans leur poche. L’objectif ? Ne pas être arrêté pour possession de cannabis lorsque vous êtes un patient qui vous soignez avec la plante. La Cannabis Card était lancée en fin d’année 2020 par la patiente et militante Carly Barton, avec le soutien de l’industrie du cannabis thérapeutique. Et même si ce document n’a rien d’un papier officiel émis par le ministère de la Santé, le succès est au rendez-vous. Au Royaume-Uni, le cannabis thérapeutique est un semi-fiasco : lancé en 2018, ce programme n’est en réalité accessible qu’aux personnes les plus aisées. L’idée de cette carte identifiant les patients qui se soignent au cannabis est soutenue par la Fédération de Police d’Angleterre et de Galles et le Conseil National des Commissaires de Police. Selon Cancard, 20 autres polices locales britanniques se renseignent pour rejoindre, eux aussi, la carte bleu marine. Quelques députés apprécient également cette initiative. Le gouvernement, lui, n’a pour l’instant pas réagi officiellement.

    Benjamin Boukriche, Newsweed

    Europe Royaume-Uni

  • Londres : la police pourrait arrêter les fouilles pour cannabis

    Le maire de Londres, Sadiq Khan, pousse pour que la police arrête les fouilles liées au cannabis. L’élu travailliste, né à Londres de parents pakistanais, prépare un plan d’action qui pourrait inclure cet arrêt de fouilles pour cannabis par les agents de la Metropolitan police. La « Met » pourrait annoncer l’arrêt des fouilles pour suspicion de cannabis à cause des discriminations raciales qu’elles engendreraient. En Angleterre et au Pays de Galles, les hommes noirs ont neuf fois plus de risque d’être arrêtés que les blancs, d’après la police des polices britannique. A Londres, et dans tout le Royaume-Uni, le cannabis thérapeutique est autorisé, mais pas l’usage récréatif de la plante.

    Benjamin Boukriche, Newsweed

    Droit Europe Royaume-Uni

  • Le Royaume-Uni prolonge les délais pour les dépôts Novel Food sur le CBD

    Le Royaume-Uni avait exigé qu’au 31 mars, pour la réception des dossiers de tous les produits ingestibles contenant du CBD qui voulaient décrocher leur certification Novel Food auprès de la Food Standard Agency (FSA), l’agence de sécurité alimentaire britannique. Au vu de la lourdeur administrative que la deadline a soulevé, le Royaume a allégé la contrainte et demande dorénavant à ce que les entreprises aient déposé leur demande avant le 31 mars. « Postuler à la novel food est le seul moyen pour que les produits restent en vente au Royaume-Uni », rappelle la patronne de la FSA.

    Benjamin Boukriche, Newsweed

    Alimentation Droit Europe Royaume-Uni

  • British American Tobacco prend 19,9 % d’Organigram

    Une filiale du fabricant britannique de cigarettes British American Tobacco (BAT) a pris une participation de 19,9 % pour 175 millions de dollars dans Organigram, producteur canadien de cannabis. BAT et Organigram ont convenu de créer un centre d’excellence pour collaborer au développement de produits avec un accent initial sur le CBD. Le centre sera situé dans l’installation intérieure d’Organigram à Moncton, au Nouveau-Brunswick, qui détient les licences de Santé Canada nécessaires pour mener des activités de recherche et de développement sur le cannabis. L’arrivée de trésorerie chez Organigram leur permettra par ailleurs de déployer sa stratégie américaine.

    Aurélien Bernard, Newsweed

    Canada Eco-Conso Europe Royaume-Uni

  • Le géant américain du cannabis Curaleaf à l’assaut de l’Europe

    L’Europe suscite les convoitises des géants mondiaux du cannabis. L’américain Curaleaf, premier opérateur mondial du secteur (653 millions de dollars de chiffre d’affaires en 2020, 11 milliards de dollars de capitalisation boursière), va débourser jusqu’à 340 millions de dollars pour s’offrir le producteur britannique de marijuana Emmac Life Sciences et prendre pied sur le Vieux Continent. Curaleaf, qui détient plus de 100 magasins de cannabis dans 23 Etats américains, et dont 60 % des ventes viennent du cannabis récréatif, se renforce ainsi en amont de la chaîne. « L’acquisition d’Emmac sera pour nous une base avancée afin de monter en puissance sur le marché naissant du cannabis européen et transformer Curaleaf en une vraie entreprise mondiale de grande consommation dans le cannabis », déclare Boris Jordan, directeur général de Curaleaf.

    Keren Lentschner, Le Figaro

    Amérique du Nord Eco-Conso Etats-Unis Europe Royaume-Uni

  • Le géant du tabac BAT (Lucky Strike, Dunhill) mise sur le cannabis

    Le géant britannique du tabac British American Tobacco (BAT) se lance sur le marché du cannabis. Face au déclin du tabac, le groupe veut se diversifier et va acquérir 19,9 % du capital de la société Organigram, spécialisée dans le cannabis récréatif et celui à usage médical, tous deux légaux au Canada. Le groupe va débourser 126 millions de livres pour cet investissement qui va lui permettre de devenir le premier actionnaire et d’influer sur la stratégie du canadien, coté au Nasdaq et à la Bourse de Toronto. L’accord prévoit en outre que BAT et Organigram collaborent dans la mise au point de nouveaux produits, notamment le cannabis dit « bien-être » à savoir celui à base de CBD.

    Capital

    Eco-Conso Europe Royaume-Uni

  • Curaleaf, champion américain du cannabis, fait son entrée sur le marché européen

    Encore balbutiant, le marché européen du cannabis va devenir une véritable mine d’or pour les producteurs, à mesure que les barrières législatives seront levées. C’est en tout cas le pari pris par l’américain Curaleaf, qui va mettre la main sur Emmac Life Sciences, l’un des principaux acteurs du secteur sur le Vieux continent. L’opération, qui devrait être conclue au deuxième trimestre, prévoit le versement de 285 millions de dollars par Curaleaf, et des bonus pouvant atteindre 57 millions de dollars en fonction des performances de l’entreprise londonienne. Pour la firme basée au Massachusetts, ce rachat revêt une importance particulière d’un point de vue stratégique. Alors que la concurrence s’intensifie sur le continent américain, les principales entreprises déjà en place ont engagé des grandes manœuvres pour croître le plus rapidement possible et se déployer à l’international. Il y a quelques semaines, les canadiens Tilray et Aphria ont par exemple annoncé leur intention de fusionner, en vue de devenir le leader mondial du secteur en termes de revenus.

    Yann Duvert, Les Echos

    Amérique du Nord Eco-Conso Etats-Unis Europe Royaume-Uni

  • Les Bermudes échouent à légaliser le cannabis

    L’ambitieux plan de légalisation du cannabis aux Bermudes, publié en juin 2020, s’est arrêté au Sénat où il a été défait par un vote de 6 contre 5. La mise en œuvre de cette régulation aurait positionné les Bermudes comme le premier marché de cannabis à usage adulte des Caraïbes, où les chefs de 19 pays ont convenu de « revoir le statut actuel du cannabis en vue d’un reclassement, en insistant sur les questions « des droits humains et religieux » découlant de la criminalisation ainsi que « des avantages économiques à retirer » de la légalisation. Le vote porte un coup dur au Parti travailliste progressiste (PLP), dirigé par le premier ministre David Burt, qui avait récemment déclaré être prêt à croiser le fer avec le Royaume-Uni si l’assentiment royal, normalement impératif pour une telle législation dans un pays du Commonwealth, n’était pas donné.

    Aurélien Bernard, Newsweed

    Droit Royaume-Uni

  • Au Royaume-Uni, les plants en or de la cannabiculture

    Les plantes vertes au feuillage luxuriant s’étirent à perte de vue. Rangée après rangée, amoureusement entretenues sous une verrière couvrant une surface à peu près équivalente à 34 terrains de football. La serre de 17 hectares, l’une des plus grandes du Royaume-Uni, se trouve à Wissington, au cœur du Norfolk, dans le sud-est de l’Angleterre. Propriété du sucrier British Sugar, la verrière sous laquelle poussaient naguère des tomates accueille aujourd’hui des centaines de milliers de pieds de cannabis cultivés pour le laboratoire biopharmaceutique britannique GW Pharmaceutical. Soigneusement développés dans les pépinières du centre de recherche de GW dans le Kent, les plants sont produits à échelle industrielle à Wissington, et ont pour caractéristiques une forte concentration en cannabidiol (CBD) et très peu de THC (tétrahydrocannabinol). Pareilles propriétés destinent tout particulièrement ces plants à entrer dans la composition de médicaments autorisés et réglementés dans le cadre du traitement de l’épilepsie.

    Ellen Manning, Courrier International

    Europe Royaume-Uni

  • BAT, le fabricant de Lucky Strike, examine attentivement la tendance du cannabidiol

    British American Tobacco cherche à vendre des produits à base de cannabis, car elle cherche à trouver de nouvelles sources de revenus au-delà des cigarettes et du vapotage. Kingsley Wheaton, directeur du marketing de la société, a déclaré que le CBD est l’un des espaces de consommation sur lesquels il a l’œil. Il a ajouté que le CBD est un « secteur de croissance passionnant pour [son] entreprise pour l’avenir ». Cependant, BAT reste prudent : « Le paysage réglementaire est très différent à mesure que vous parcourez le monde. De nombreux marchés restent actuellement inaccessibles pour des raisons réglementaires ».

    Robinette Girard, News24

    Eco-Conso Europe Royaume-Uni

  • David Beckham investit dans... le cannabis ?

    David Beckham place ses billes dans la société anglaise Cellular Goods qui fera bientôt son entrée en bourse à Londres. L’ex-star du football anglais fait cet investissement non communiqué par sa société DB Ventures. David Beckham devient un actionnaire minoritaire de Cellular Goods. La firme fabriquera dans les prochains mois des produits contenant du cannabidiol (CBD). David Beckham, dont la fortune est évaluée à plus de 400 millions de dollars, choisit d’investir dans cette industrie pour les propriétés pharmaceutiques qu’elle procure.

    Ton Barbier

    Eco-Conso Europe Royaume-Uni

  • GW Pharmaceuticals racheté 6 milliards d’euros par une entreprise pharmaceutique irlandaise

    Jazz Pharmaceuticals, une société pharmaceutique irlandaise, a annoncé avoir conclu un accord pour acheter 6 milliards d’euros le fabricant britannique de cannabinoïdes médicaux GW Pharmaceuticals, en espèces et en actions. GW Pharmaceuticals fabrique notamment le Sativex, approuvé en Europe, et l’Epidiolex, approuvé en Europe et seul médicament à base de cannabis approuvé par la Food and Drug Administration (FDA) des Etats-Unis. La transaction proposée serait la plus importante acquisition dans l’industrie du cannabis à ce jour. Elle pourrait également stimuler la recherche et le développement dans ce domaine en plein essor.

    Aurélien Bernard, Newsweed

    Eco-Conso Europe Irlande Royaume-Uni

  • Malgré le Brexit, le Royaume-Uni veut continuer à importer du chanvre médical

    C’est un sursis de six mois. Le Royaume-Uni pourra continuer importer du ou des produits à base de chanvre de chez Bedrocan depuis les Pays-Bas jusqu’au 1er juillet 2021. L’importation de ces traitements à base de cannabinoïdes végétaux, notamment utilisés pour soigner des enfants épileptiques, était menacé par le Brexit. Désormais, « les ordonnances prescrites au Royaume-Uni ne sont plus légalement valides dans un Etat-membre de l’Union européenne », considère le ministère de la Santé britannique. Et comme les produits Bedrocan sont des médicament réalisés et produits aux Pays-Bas, impossible d’en importer. Désormais, le Royaume-Uni et les Pays-Bas doivent donc trouver un accord bilatéral. Sans cela, les 42 familles britanniques qui se soignent avec des traitements Bedrocan devront trouver un autre médicament.

    Benjamin Boukriche, Newsweed

    Europe Royaume-Uni Santé

  • Le Royaume-Uni décerne son deuxième permis de culture de cannabis médical

    Le gouvernement de Jersey, sous la direction du Home Office du Royaume-Uni, a accordé un permis de culture de cannabis médical à l’entreprise Northern Leaf, plus de 20 ans après que le seul permis de culture ait été décerné par le Royaume-Uni à GW Pharmaceuticals en 1998. Northern Leaf prévoit de fournir du cannabis riche en THC à la Grande-Bretagne, à l’Allemagne, au Danemark, à l’Espagne et au Portugal. Le premier lot de cannabis médical cultivé dans leur serre de 7000 m² devrait être d’une demi-tonne.

    Aurélien Bernard, Newsweed

    Europe Royaume-Uni

  • Royaume-Uni : le Brexit entrave l’accès au cannabis médical

    Plus de 40 enfants au Royaume-Uni atteints de formes sévères d’épilepsie risquent de ne plus avoir accès à leurs médicaments en raison des restrictions du Brexit. Depuis le 1er janvier, les prescriptions britanniques ne sont plus reconnues dans l’Union européenne. Avec de nombreuses familles voyageant aux Pays-Bas pour faire exécuter leurs ordonnances de cannabis, et la loi néerlandaise exigeant une ordonnance valide pour exporter des produits à base de cannabis, elles se démènent maintenant pour trouver des alternatives. En réponse, le DHSC recommande aux patients de passer à « une gamme de médicaments alternatifs à base de cannabis disponibles pour les patients britanniques » et de discuter des alternatives avec leurs médecins.

    Aurélien Bernard, Newsweed

    Europe Royaume-Uni Santé

  • ROYAUME-UNI : UNE « CANCARD » POUR LES USAGERS DU CHANVRE MEDICAL

    Un système de « carte chanvre » pour protéger les usagers médicaux de cette plante a été dévoilé au Royaume-Uni. La Cancard, conçue par des médecins et soutenue par la police, décriminalise techniquement la possession ou la culture de chanvre à des fins médicales. En cas d’interpellation et de fouille, la Cancard fournit au policier une preuve que la personne en possession de chanvre l’utilise à titre médical. Elle appuie également la décision du policier quant à la manière dont il peut utiliser son pouvoir discrétionnaire. Bien que cette plante soit désormais légalement prescrite pour certaines conditions au Royaume-Uni, peu d’ordonnances ont été émises sur le NHS, obligeant les patients à se tourner vers des ordonnances privées très coûteuses, à s’approvisionner au marché noir ou à le cultiver soi-même.

    Aurélien Bernard, Newsweed

    Europe Royaume-Uni Santé

  • LE SYSTEME DE SANTE BRITANNIQUE REFUSE DES TRAITEMENT A BASE DE CHANVRE AUX ENFANTS EPILEPTIQUES QUI EN ONT BESOIN

    L’association britannique « End our pain » rapporte qu’au moins 20 familles ont été obligées d’avoir recours à des ordonnances privées et payantes, pour assurer le traitement à base de chanvre de leur enfant, après avoir vu leur demande de prise en charge par le NHS, le système de santé britannique, refusée. L’association, soutenue par le Department for Health and Social Care, estime que l’Epidoylex peut être prescrit par le NHS car il y a des preuves claires de son « innocuité, son efficacité clinique et de sa rentabilité ».

    Aurélien Bernard, Newsweed

    Europe Royaume-Uni Santé

  • L’ILE DE MAN VOUDRAIT TIRER PARTIE DE L’ECONOMIE DU CHANVRE

    Avec une consultation publique lancée cette semaine, l’île de Man cherche à recueillir l’avis des parties intéressées sur l’établissement d’un cadre réglementaire pour les produits dérivés du chanvre destinés à l’exportation. Ce secteur pourrait créer des emplois, générer des salaires ainsi que des recettes fiscales. Les changements proposés permettraient aux entreprises et aux investisseurs de demander une licence qui autoriserait la culture, la fabrication de produits dérivés et les recherches.

    Aurélien Bernard, Newsweed

    Droit Eco-Conso Europe Royaume-Uni

  • AMAZON CHOISIT LE ROYAUME-UNI POUR TESTER LA VENTE DE PRODUITS AU CBD

    Le géant mondial de la vente au détail en ligne, Amazon, se lance dans le marché du CBD avec les tout premiers produits désormais en vente dans le cadre d’un programme pilote uniquement destiné aux clients britanniques. L’expérience est néanmoins réduite et limitée à une dizaine de commerçants. Amazon répertorie par ailleurs des produits ingérables à base d’huile de graines de chanvre, sans traces notables de cannabinoïdes.

    Aurélien Bernard, Newsweed

    Eco-Conso Europe Royaume-Uni

  • LE ROYAUME-UNI NE COMPTE PAS CONSIDERER LE CBD COMME UN STUPEFIANT

    Au Royaume-Uni, la Food Standards Agency (FSA) a rejeté la position préliminaire de la Commission européenne selon laquelle le CBD dérivé de la fleur de chanvre devrait être réglementé en tant que stupéfiant. Le pays décidé en février dernier que les produits CBD devaient être considérés comme Novel Food et à ce titre recevoir l’agrément correspondant pour pouvoir être vendus. Si elle est officialisée, la position de la Commission européenne conduirait à l’interdiction du CBD dérivé du chanvre au sein de l’Union européenne.

    Aurélien Bernard, Newsweed

    Eco-Conso Europe Royaume-Uni

  • ROYAUME-UNI : LE CHANVRE MEDICAL VA POUVOIR ENTRER EN BOURSE

    Le régulateur financier britannique a autorisé les sociétés de cannabis médical basées au Royaume-Uni à s’inscrire à la Bourse de Londres (LSE). La situation sera plus compliquée pour les entreprises étrangères et l’accès interdit aux entreprises légales du cannabis récréatif. Le régulateur britannique publiera rapidement les directives complètes.

    Aurélien Bernard, Newsweed

    Eco-Conso Europe Royaume-Uni

  • ROYAUME-UNI : DES MEDECINS RECOMMANDENT LE CHANVRE AUX PERSONNES AGEES ATTEINTES DE DOULEURS CHRONIQUES

    Au lieu des analgésiques conventionnels, des médecins britanniques recommandent la prescription de chanvre aux personnes âgées souffrant de douleurs chroniques, notamment de blessures au dos et aux articulations. «  Les médicaments dérivés du cannabis peuvent pallier un manque de traitement pour les personnes souffrant de douleur chronique, alors que nous nous éloignons de certaines procédures de gestion de la douleur et que nous utilisons des opioïdes ou des anti-inflammatoires non stéroïdiens », a déclaré le Dr Steve Hajioff, ancien président de la British Medical Association. Le cannabis est en effet largement inaccessible via le NHS, le système de santé britannique. Des cliniques privées peuvent néanmoins en prescrire à des coûts supérieurs.

    Aurélien Bernard, Newsweed

    Europe Royaume-Uni Santé

  • LE CBD AIDERAIT A SE DETACHER DU CANNABIS

    La piste du CBD est envisagée pour lutter contre l’addiction que le cannabis peut entraîner chez certaines personnes. Des chercheurs britanniques se sont penchés sur les doses qui pourraient être administrées, afin d’en mesurer l’efficacité et les effets secondaires. Ils ont publié leurs résultats dans The Lancet. « Les résultats de notre essai ouvrent une nouvelle stratégie thérapeutique pour gérer la consommation problématique de cannabis en milieu clinique », s’enthousiasme Tom Freeman, coauteur de l’étude.

    Eléonore Solé, Futura

    Europe Recherche Royaume-Uni Santé

  • LE ROYAUME-UNI INITIE LE PLUS GRAND PROGRAMME DE CHANVRE MEDICAL D’EUROPE

    Le projet Twenty21 s’ouvre aux malades britanniques. Dévoilé en novembre 2019, Twenty21 est un registre qui suivra les données de santé de 20 000 patients qui utilisent des médicaments à base de chanvre (CBMP), créant ainsi le plus grand corpus de preuves en Europe sur la sécurité et l’efficacité des CBMP. Le système de registre a été développé par des experts scientifiques et collectera les données patients lors de consultations médicales pour enfin répondre aux principales questions sur le chanvre médical, à savoir si les avantages du traitement sont prouvés et compensent les risques potentiels. Le projet produira des informations scientifiques destinées aux médecins, aux patients et aux groupes décisionnels du système de santé (NHS) et du gouvernement britannique.

    Aurélien Bernard, Newsweed

    Europe Recherche Royaume-Uni Santé

  • ADDICTION : LE CBD AIDERAIT A DECROCHER DU CANNABIS

    Selon une nouvelle étude britannique publiée dans The Lancet, le CBD serait efficace pour libérer les consommateurs d’éventuels troubles addictifs. « L’objectif principal était d’identifier la dose de cannabidiol la plus efficace pour réduire la consommation de cannabis, expliquent les chercheurs. Nous avons vraiment besoin d’un traitement pharmacologique des troubles liés à l’utilisation du cannabis. Le cannabidiol (CBD) pourrait offrir une nouvelle médication, mais on ne sait pas exactement quelles doses pourraient être sûres et efficaces », poursuivent les scientifiques. Au cours de l’expérience, le cannabidiol a été bien toléré, et aucun effet indésirable grave n’a été signalé chez les participants. Au final, « les doses de 400 mg et 800 mg de cannabidiol se sont révélées sûres et plus efficaces que le placebo pour réduire la consommation de cannabis », concluent les auteurs en comparant les temps d’abstinence.

    Mathilde Debry, Pourquoi Docteur

    Europe Recherche Royaume-Uni Santé

  • DEUX SECRETAIRES D’ETAT DE GUERNESEY PROPOSENT DE LEGALISER LE CHANVRE

    Deux secrétaires d’Etat de l’île de Guernesey ont soumis une proposition pour légaliser le chanvre. L’amendement a été transmis à la Commission des affaires intérieures dans le cadre d’un rapport d’examen de la justice. La commission dispose d’un an pour collecter des informations et présenter son argumentaire complet en faveur d’un régime légal autour du chanvre. L’île, une dépendance de la Couronne britannique, a une autonomie presque complète sur ses propres affaires internes. Une telle législation peut donc être adoptée sans l’approbation du gouvernement britannique.

    Aurélien Bernard, Newsweed

    Droit Europe Royaume-Uni

  • LE SYSTEME DE SANTE BRITANNIQUE ENVISAGERAIT DE PRODUIRE DU CHANVRE MEDICAL EN VUE DE TESTS CLINIQUES CONTRE L’EPILEPSIE

    Le système de santé britannique (NHS) envisagerait de produire lui-même du chanvre médical pour la première fois, en vue d’un essai clinique pour les enfants atteints d’épilepsie sévère, selon des informations du Telegraph. Les responsables du NHS espèrent qu’un essai clinique donnera aux médecins les preuves nécessaires pour une prescription plus massive d’ordonnance pour les enfants épileptiques au Royaume-Uni. Dans une lettre adressée à un groupe de députés préoccupés par l’accès au chanvre médical, le professeur Stephen Powis, directeur médical du NHS England, a déclaré que les responsables de la santé « continuent de collaborer avec le petit nombre de fabricants capables de produire des médicaments appropriés pour soutenir l’essai  ».

    Aurélien Bernard, Newsweed

    Europe Recherche Royaume-Uni Santé

  • CHANVRE MEDICALE : UN PROJET DE LOI EN BONNE VOIE DANS LES ILES VIERGES BRITANNIQUES

    L’Assemblée législative des Îles Vierges Britanniques a adopté début juillet un projet de loi sur le chanvre médical. Le gouverneur Gus Jaspert doit encore le signer avant que le projet ne devienne loi. Toute personne de plus de 18 ans sera autorisée à posséder jusqu’à 1g de « chanvre à usage médical ou thérapeutique » sans ordonnance. Le projet de loi crée des licences pour « l’analyse, la culture, la transformation, l’importation, l’exportation, la distribution et la vente de cannabis dans les îles Vierges ». Le chanvre à moins de 1 % de THC et les produits à base de CBD ne sont pas soumis à réglementation. Un projet de loi complémentaire attend l’approbation finale de l’Assemblée. Les casiers judiciaires des personnes précédemment condamnées pour possession de moins de 50 g de plante ou 10 g de résine seraient effacés.

    Aurélien Bernard, Newsweed

    Droit Europe Royaume-Uni

  • LES DIFFICULTES DU PROGRAMME BRITANNIQUE DE CHANVRE MEDICAL

    Le système de santé anglais n’a enregistré aucune prescription d’huile de chanvre à usage médical, 18 mois après la légalisation du chanvre médical au Royaume-Uni. Malgré la légalité du médicament et les possibilités d’import, les médecins britanniques rencontrent de nombreux obstacles pour prescrire des traitements à base de chanvre. Seuls deux enfants atteints d’épilepsie réfractaire aux traitements habituels sont autorisés temporairement à importer de l’huile de chanvre des Pays-Bas. Les malades les plus aisés peuvent payer pour des prescriptions privées, environ 2000 livres par mois, et accéder aux traitements à base de chanvre. Au moins 313 ordonnances privées ont été délivrées.

    Aurélien Bernard, Newsweed

    Europe Royaume-Uni Santé

0 | 30

Consulter une revue de presse par

Thématique

Agriculture Alimentation Animaux Bourse Construction Cosmétique Droit Eco-Conso Edition Environnement Expérimentation française Formation Histoire Industrie Justice Mission parlementaire Recherche Santé Sécurité routière Société Sport Textile

Pays par zones géographiques

Afrique Afrique du Sud Albanie Allemagne Amérique du Nord Amérique du Sud Argentine Asie Australie Belgique Bolivie Bosnie-Herzégovine Brésil Canada Caraïbes Chine Colombie Corée du Sud Costa Rica Cuba Danemark Dominique Equateur Espagne Etats-Unis Europe France Gabon Ghana Grèce Guyana Inde Indonésie Irlande Islande Israël Italie Jamaïque Japon Lesotho Liban Luxembourg Macédoine du Nord Malawi Mali Malte Maroc Maurice Mexique Népal Nigeria Nouvelle-Zélande Océanie Ouganda Ouzbékistan Pakistan Paraguay Pays-Bas Pérou Pologne Portugal Proche/Moyen-Orient Royaume-Uni Russie Rwanda Sainte-Lucie Sénégal Seychelles Slovaquie Suède Suisse Thaïlande Trinité-et-Tobago Tunisie Ukraine Uruguay Zambie Zimbabwe

Région

Auvergne-Rhône-Alpes Bourgogne-Franche-Comté Bretagne Centre-Val de Loire Grand Est Guadeloupe Guyane Hauts-de-France Ile-de-France Normandie Nouvelle-Aquitaine Nouvelle-Calédonie Occitanie Pays de la Loire Polynésie française Provence-Alpes-Côte d’Azur Saint-Pierre-et-Miquelon

Département

Ain Aisne Alpes-de-Haute-Provence Alpes-Maritimes Ardèche Ardennes Aube Aude Aveyron Bas-Rhin Bouches-du-Rhône Calvados Charente Charente-Maritime Cher Corrèze Côte-d’Or Côtes-d’Armor Creuse Deux-Sèvres Dordogne Doubs Drôme Essonne Eure Eure-et-Loir Finistère Gard Gironde Haut-Rhin Haute-Garonne Haute-Loire Haute-Marne Haute-Saône Haute-Savoie Haute-Vienne Hautes-Pyrénées Hauts-de-Seine Hérault Ille-et-Vilaine Indre Indre-et-Loire Isère La Réunion Landes Loir-et-Cher Loire Loire-Atlantique Loiret Lot Lot-et-Garonne Lozère Maine-et-Loire Manche Marne Mayenne Meurthe-et-Moselle Meuse Morbihan Moselle Nièvre Nord Oise Orne Pas-de-Calais Puy-de-Dôme Pyrénées-Atlantiques Pyrénées-Orientales Rhône Saône-et-Loire Sarthe Savoie Seine-et-Marne Seine-Maritime Seine-Saint-Denis Somme Tarn Tarn-et-Garonne Territoire de Belfort Val-de-Marne Var Vaucluse Vendée Vienne Vosges Yonne Yvelines

Ville

Aix-en-Provence Amiens Angers Besançon Bordeaux Brest Caen Clermont-Ferrand Dijon Grenoble Le Havre Le Mans Lille Limoges Lyon Marseille Montpellier Nice Orléans Paris Perpignan Reims Rennes Rouen Saint-Denis Saint-Etienne Toulouse Tours